Lancé (au lieu de « initié »)

Lettre adressée au journal Le Devoir

Votre journal a publié le 27 septembre dernier un article intitulé « Des artistes à la défense de l’expression culturelle » (p. B 3). Le sous-titre se lisait ainsi : « Ils sont une quarantaine à signer une lettre initiée par Québec Solidaire à propos des négociations de l’ALENA ».

La première phrase de l’article signé par Catherine Lalonde se lit ainsi : « Une quarantaine d’artistes et d’artisans du milieu culturel et littéraire ont signé une lettre ouverte lancée par Québec Solidaire…. « .

On ne peut s’empêcher de remarquer l’auteur de l’article écrit : lettre lancée par Québec Sodidaire alors que le titreur écrit : « Lettre initiée… »

Ce dernier n’a pas cru bon de reprendre le vocabulaire de la journaliste et y est allé de l’emploi du verbe initier, calqué sur to initiate. Nous ne savons pas pourquoi il a écarté le verbe utilisé par la journaliste, on peut faire plusieurs hypothèses. Le fait demeure qu’il a employé un verbe français dans un sens copié de l’anglais et dénoncé par les linguistes. Est-il au courant de ce fait ? S’est-il posé la question ?

Il serait bon de l’informer de ce qui précède et de l’inviter à soigner la langue des titres qu’il rédige.

Robert AUCLAIR
Association pour le soutien et l’usage de la langue française (ASULF)