21 octobre 2020

Infecté par… et recevoir un diagnostic positif

À la direction du DEVOIR

Bonjour,

Tout d’abord, je souhaite féliciter la direction et l’ensemble des journalistes du Devoir pour leur excellent travail. Je suis particulièrement sensible à la qualité de la langue utilisée par ceux-ci. 

Toutefois, depuis le début de la pandémie, je déplore deux fautes de syntaxe qui semblent s’être généralisées chez l’ensemble des journalistes. La première : personnes infectées « à » la covid-19. La covid-19 étant une maladie, on ne peut pas être infecté « à » la covid-19, de la même façon qu’on ne peut être infecté « à » la grippe ou « au » cancer. On peut être atteint « de » la covid-19 comme on peut être atteint « de » la grippe ou « du » cancer. Ou alors, on peut être infecté « par » un virus (en l’occurrence, le coronavirus), mais certainement pas « à » un virus. La deuxième : « être testé positif à la covid-19 ». On ne peut pas « être testé positif à la covid-19 ». En revanche, on peut recevoir un diagnostic positif après avoir subi un test de dépistage « de » la covid-19. Je déplore vivement ces tournures qui sont souvent des calques de l’anglais et qui déforment la langue française. Je vous remercie de bien vouloir faire part de mes doléances à vos journalistes.

Danielle Langelier