30 octobre 2021

«… l’accompagnement extraordinaire de Dre Catherine … et Dr … Philippe …» (sic)

À l’IUCPQ,

La fondation de l’Institut universitaire de cardiologie … (IUCPQ) reproduit, souvent avec leurs fautes, des témoignages poignants à l’occasion de ses campagnes de financement. Ainsi peut-on relever dans une lettre circulaire distribuée dans la semaine du 18 octobre : «… sauver encore plus de vie » (de vies), […], « Suite à un traitement…» (À la suite d’un…), « Faites comme eux, donner (donnez) et «… l’accompagnement … de Dre Catherine … et Dr Philippe…». Arrêtons-nous à cette dernière façon de faire. Tout naturellement, on est porté à dire «… l’accompagnement … de la Dre … et du Dr…». Lionel Meney, un professeur de l’Université Laval, écrit : «… en français standard, le mot ‘docteur’ employé … dans une phrase complète, est précédé d’un article» (Dictionnaire québécois français). Il émet l’hypothèse que la tournure critiquée serait un calque de l’anglais. Espérons que l’Institut, à l’avenir, fera corriger les témoignages avant de les diffuser.

Un membre de l’Asulf,

Gaston Bernier

Réponse du 29 octobre 2021
Bonjour M. Gaston, 
Je me présente, `…~je suis conseillère en communication à la Fondation IUCPQ. Je vous écris d’abord pour vous remercier pour le don …~ 
Nous avons également pris connaissance de votre commentaire au sujet des fautes d’orthographe dans le témoignage de Mme Camille […] . Je tiens à vous remercier de nous en avoir informées. Nous sommes sincèrement désolées de la situation et soyez assuré que nous redoublerons d’efforts pour éviter de reproduire des erreurs dans nos prochaines communications.
Je vous prie d’accepter mes salutations distinguées, 
Marie-Claire